• Pour réécouter la petite histoire de Jessica et Ella,

    cliquez sur le lecteur ci dessous :


    2 commentaires
  • Pour réécouter la petite histoire de Paul et Marcus,

    cliquez sur le lecteur ci dessous :


    5 commentaires
  • Sur ce site internet, vous pouvez écouter de nombreux mots en anglais classés par thèmes, et prononcés avec l'accent !!!

    Idéal pour réviser son vocabulaire....

    Cliquez ici pour accéder au site !

     


    2 commentaires
  •  

    Le potimarron-lanterne

    En ce premier novembre, voici une autre illustration de l'usage que l'on peut faire d'une citrouille après avoir consommé sa chair :

    Cette sculpture se rencontre souvent dans les pays anglo-saxons lors de la fête d'Halloween (la fête des morts).

    Jack-o’-lantern (Jack O’Lantern ou Citrouille-lanterne) est un personnage traditionnel de la fête d'Halloween : c'est une citrouille évidée et éclairée de l'intérieur avec une bougie dans laquelle un visage souvent grimaçant a été découpé. Le terme "Jack à la lanterne" apparu en 1750 désignait à l'origine un veilleur de nuit ou quelqu'un portant une lanterne. La tradition irlandaise de creuser des navets lors de la nuit d'Halloween (en souvenir des âmes perdues comme celle de Jack) fut vite remplacée, lors de l'exode massif des Irlandais vers les Amériques en 1845-1850 (Grande famine en Irlande) par l'envie de creuser des citrouilles qu'ils trouvèrent sur place. Cette tradition, plutôt campagnarde, n'est devenue vivace partout aux États-Unis que depuis le début du XXème siècle. Les citrouilles utilisées sont d'une variété particulière de ce cucurbitacée orange appelées "Jack-o-Lantern" , elles sont devenues rapidement le symbole majeur de la fête d'Halloween grâce à leur forme régulière, rappelant un visage et la facilité avec laquelle on peut les creuser. (Wikipedia)

    Et voici une version de ce conte populaire :

    La légende de Jack-O-Lantern

    Un soir, dans une sombre taverne, Jack, un maréchal-ferrant irlandais voleur et ivrogne, mais rusé, rencontra le diable. Ce dernier, comme à son habitude, tenta de convaincre Jack de lui laisser son âme et d'accomplir en échange l'un de ses voeux… Sur le point d'accepter, Jack, demanda alors au Diable de lui offrir un dernier verre avant qu'il n'accepte le pacte. Le Diable se transforma alors en pièce de six pence afin de payer le tavernier. Mais Jack empoigna rapidement la pièce et la glissa dans sa bourse. Or, celle-ci contenait une croix d'argent et ainsi le Diable ne pouvait plus se retransformer, restant prisonnier sous la forme de cette petite pièce ! Jack lui offrit alors de le libérer en échange de la promesse qu'il ne vienne pas réclamer son âme avant que ne se soient écoulées dix années. Le Diable accepta

    Dix ans plus tard, Jack rencontra donc à nouveau le Diable sur une route de campagne : ce dernier lui réclama son âme. Jack, réfléchissant à toute allure, dit alors : " Je vais venir, mais d'abord pourrais-tu cueillir une pomme de cet arbre pour moi? ". Le Diable grimpa sur les épaules de Jack et s'accrocha aux branches du pommier. Jack sortit alors son couteau et sculpta une croix sur le tronc de l'arbre. Le diable était à nouveau pris au piège. Le rusé Jack obtint cette fois-ci du Diable la promesse qu'il ne prenne jamais son âme en enfer en échange de quoi il le laisserait partir. Sans autre solution, le Diable accepta et Jack effaça la croix du tronc.

    Jack mourut quelques années plus tard en s'étouffant avec un navet qu'il avait volé dans un champ. Mais il se vit refuser l'entrée du paradis à cause de sa vie pleine d'escroqueries et de beuveries. En désespoir de cause, son navet à la main, il se rendit chez le Diable. Aux portes de l'enfer, celui-ci lui rappela qu'il avait fait la promesse de ne pas prendre son âme.

    - "Mais où vais-je aller ?" demanda Jack.
    - "Retourne d'où tu viens !" lui répondit le Diable en lui indiquant un chemin noir qui s'enfonçait dans la nuit.

     
    Il faisait nuit, froid et un grand vent soufflait. Coincé entre l'enfer et le paradis, Jack demanda alors au Diable si il n'avait pas de quoi l'éclairer sur la route. Dans un geste de bonté, le Diable lui donna une braise (cela ne manquait pas chez lui…). Jack creusa son navet et y pratiqua des ouvertures puis il mit la braise à l'intérieur pour la protéger du vent glacé. Depuis ce jour, Jack est condamné à errer pour toujours comme une âme en peine au milieu des ténèbres avec sa lanterne...

     

      

     

     


    votre commentaire
  • Alphabet song

    Mettez la chanson en lecture et suivez les lettres avec votre doigt dans le cahier d'anglais.

     


    votre commentaire
  • Jabberwocky  -  Lewis Carroll - « De l'autre côté du miroir » - Texte original en anglais

    Fichier:Jabberwocky.jpg

    Illustration de John Tenniel

    `Twas brillig, and the slithy toves
    Did gyre and gimble in the wabe:
    All mimsy were the borogoves,
    And the mome raths outgrabe.


    "Beware the Jabberwock, my son!
    The jaws that bite, the claws that catch!
    Beware the Jubjub bird, and shun
    The frumious Bandersnatch!"

     

    He took his vorpal sword in hand:
    Long time the manxome foe he sought --
    So rested he by the Tumtum tree,
    And stood awhile in thought.

     

    And, as in uffish thought he stood,
    The Jabberwock, with eyes of flame,
    Came whiffling through the tulgey wood,
    And burbled as it came!

     

    One, two! One, two! And through and through
    The vorpal blade went snicker-snack!
    He left it dead, and with its head
    He went galumphing back.

     

    "And, has thou slain the Jabberwock?
    Come to my arms, my beamish boy!
    O frabjous day! Callooh! Callay!'
    He chortled in his joy.

     
    `Twas brillig, and the slithy toves
    Did gyre and gimble in the wabe;
    All mimsy were the borogoves,
    And the mome raths outgrabe.


    votre commentaire
  •  

     Vous trouverez sur cette page différents documents enregistrés que nous avons utilisé en classe lors des séances d'anglais. Vous pouvez ainsi les réécouter à votre guise.

    My packed lunch

     Magic Mary

    Red London

    Famous families

    My school day

    Justin Bieber : My photo album 


    votre commentaire
  •  L' Ecosse

    Géographie

     

    L’Écosse (Scotland en anglais et scots, Alba en gaélique écossais) est un pays situé au nord-ouest de l’Europe et qui fait partie des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Occupant le nord de la Grande-Bretagne, elle est également constituée par un ensemble de petits archipels : Hébrides, Orcades, Shetland, etc. C’est également l’une des six « nations celtiques ». Sa capitale est Édimbourg, mais la plus grande ville est Glasgow, qui est historiquement la ville la plus industrielle du pays.Géographie

     

    L’histoire de l’Écosse débute il y a environ 10 000 ans, avec l’arrivée des premières populations humaines dans l’actuelle Écosse après la fin de la glaciation de Würm. De nombreux artefacts des civilisations des âges de la pierre, du bronze et du fer ont été retrouvés, mais peu présentent des traces d’écriture.


    L’histoire écrite de l’Écosse commence avec l’arrivée des Romains en Grande-Bretagne. Ils occupent et administrent les territoires de l’Angleterre et du Pays de Galles actuels sous le nom de province de Bretagne.

    Lors du recensement de 2010, l’Écosse comptait 5 168 500 habitants.

    L’anglais et le gaélique écossais sont les deux langues officielles de l’Écosse.


    GéographieLe kilt est une jupe, c'est la tenue traditionnelle écossaise.

    Traditionnellement le costume écossais est fabriqué dans une bande de tissu appelé tartan. Le tartan est confectionné à partir de fils de laine colorés.

    Il se caractérise par un motif de carré constitué par des bandes de couleurs alternées horizontalement et verticalement. Le tartan est une très ancienne tradition écossaise.

    A l’origine, c’était un grossier vêtement de laine que l’on teignait avec des colorants naturels (myrtilles, paille…). Pendant des siècles il a été l’élément essentiel de l’habit de tous les jours des habitants d’Ecosse. Porté en kilt, en pantalon ou en plaid, le tartan était et reste le symbole de l’appartenance à un clan, à une famille. Chaque clan a ses propres couleurs et son motif. Le kilt est le principal élément de la tenue des Highlanders, il faut compter 7 à 8 mètres de tissu pour confectionner un kilt.

     

    Légende du Loch Ness

    Les Écossais racontent que la première apparition de la créature remonte à l’an 565.

    Et le témoin d’alors n’était pas le premier venu puisqu’il Géographies’agissait de saint Colomba, le moine qui introduisit le christianisme en Écosse.

    Mais la légende actuelle de Nessie, elle, prend naissance au début de la Grande Dépression, plus précisément en 1933, date à laquelle une route est construite le long des rives du loch.

    Par une belle soirée de printemps, un couple qui rentre chez lui en voiture aperçoit dans l’eau un  animal gigantesque. L’histoire est immédiatement reprise par le journal local, l’Inverness Courier, qui se garde bien de préciser que le couple en question est propriétaire d’un hôtel donnant directement sur les berges du lac...

    L’année suivante, une photographie montrant le long cou et la tête d’un énorme reptile en train de nager confirme la présence d’un animal inconnu. Prise par un respectable médecin du coin, le Dr Robert Wilson, son authenticité ne fait aucun doute. Tout le royaume est en émoi. Des nuées de reporters accourent et la chasse au monstre est ouverte.


    votre commentaire
  •  

    Voici la carte de l'Angleterre :

    Et voici le drapeau de l'Angleterre :


    votre commentaire
  • Pays de Galles se dit "Wales" en anglais.

    Voici la carte du Pays de Galles :

    Voici d'autres pays  proches du Pays de Galles : l'Ecosse, l'Angleterre

    Voici le drapeau du Pays de Galles :

    Fichier:Flag of Wales 2.svg

    Capitale :  Cardiff

    Population :  2 958 600 habitants

    Langues :    Le gallois et l'anglais

    Monnaie : la livre sterling

    Voici des montagnes galloises :  


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique